Adipeux, charnus, vous êtes la vie !
Ostensiblement l'usage des mots
Pour grimauds séants il en est ainsi
De prison mentale encage les gros...

Suite

Un simple exercice de style autour d'une idée, une simple petite torture mentale autour d'un thème, le pantoum exige une application redoutable, mais accepte cependant quelques écarts pour la bonne cause.
Quel est donc ce monde qui voudrait que nous n'utilisions que de maigres mots ?
Les gros sont d'une extraordinaire jouissance lorsqu'ils sont bien amenés.
Et jamais, je ne me laisserais briser les bonbons du baptême par l'austère morale d'esprits castrateurs.
Ainsi soit-il.

;-)



 


Comments

Don & Gal
05/09/2012 2:10pm

De retour, nous nous délectons de vos mots.
Bravo et merci.
Nous ne connaissions pas le pantoum (négligé ou non), que cela semble tortueux pour l'esprit, mais quel bonheur pour le rythme donné.
À bientôt et bonne continuation.

Reply
22/09/2012 9:20am

Tortueux pour l'esprit...
C'est assez proche de la réalité de ce genre de jeux.
Mais les tempêtes mentales restent d'agréables souvenirs, quand elles sont pour le plaisir des mots.
Merci de vos visites, Don et Gal

Reply



Leave a Reply